Le gouvernement tyrannique du calife dabbasside
Dimanche , 02/14/2021 - 10:49
Le gouvernement tyrannique du calife dabbasside
LImam Hadi, que la paix divine soit sur lui, a vécu dans une période historique et dans un environnement très hostiles envers les Gens de la demeure prophétique, notamment après le martyre de son vénéré père, lImam Djavad.
L'Imam Hadi était contemporain du calife abbasside Motevakkel qui était le plus grand ennemi de l'Imam Hadi (que la paix divine soit sur lui), et de tous les chiites et partisans de la famille prophétique.
Le calife abbasside et son entourage infligeaient des sévices aux partisans des imams et notamment aux chiites, et ils cherchaient à assurer leur but, par deux moyens différents, parce que le calife abbasside Motevakkel craignait qu'une crise ne renverse son gouvernement tyrannique.

1- En premier lieu, il avait donné l'ordre de harceler et d'éliminer les compagnons du vénéré Imam Hadi (que la paix divine soit sur lui). Son objectif était de créer un climat de peur et d'angoisse, pour pouvoir mépriser les chiites. Dans ce cadre, il est allé jusqu'à faire démolir le saint mausolée du vénéré Imam Hussein (que la paix divine soit sur lui).

2- En second lieu, le calife Motevakkel tentait de détruire les liens qui existaient entre le vénéré Imam Hadi (que la paix soit sur lui), et ses compagnons. Son but était donc de détruire les organisations et les réseaux qui existaient parmi les chiites afin de les dissuader de poursuivre leur lutte contre la tyrannie des califes abbassides. Motevakkel avait bien compris que si l'Imam Hadi, (que la paix divine soit sur lui), restait à Médine, loin de sa capitale, cela pourrait être très dangereux pour son gouvernement. C'est la raison pour laquelle il a donné l'ordre de transférer l'Imam Hadi, (que la paix divine soit sur lui), à Samarra, pour qu'il puisse surveiller de près toutes les activités de l'Imam Hadi et de ses compagnons.

Pour atteindre cet objectif, le calife Motevakkel a écrit une lettre d'invitation au vénéré Imam Hadi, (que la paix divine soit sur lui), lui demandant de s'installer à Samarra, en compagnie de ses proches, ses parents et ses amis. C'était une démarche habituelle des califes abbassides pour ne pas provoquer l'opinion publique. Par exemple, le calife Ma’moun avait, lui aussi, invité les vénérés Imam Réza et Imam Djavad, (que la paix divine soit sur eux), à vivre pratiquement dans sa cour.
C'est pourquoi le calife Motevakkel a chargé l'un des commandants de son armée, Yahya Ibn Harsameh de se rendre à Médine à la tête d'un grand groupe de soldats, et de remettre sa lettre d'invitation au vénéré Imam Hadi, (que la paix divine soit sur lui). Mais la première mission de Yahya, était d'abord d'inspecter la maison de l'Imam Hadi afin d'y trouver le moindre document sui pourrait prouver qu'il complotait contre le gouvernement du calife Motevakkel. Certes, Yahya et ses hommes n'ont rien trouvé dans la maison du vénéré Imam Hadi, (que la paix divine soit sur lui), et ensuite Yahya a remis la lettre du calife à l'Imam Hadi, et il a décidé de transférer l'Imam Hadi à Samarra sur le champ.
Lorsque les habitants de Médine ont appris cette nouvelle, ils se sont révoltés contre Yahya et ses soldats pour les empêcher de transférer l'Imam Hadi et les siens à Samarra. En réaction aux protestations générales des habitants de Médine qui connaissaient bien les réelles intentions de l'émissaire du calife abbasside, Yahya a essayé de les convaincre du fait qu'il n'avait pas du tout l'intention de porter atteinte à l'Imam Hadi, (que la paix divine soit sur lui).
Dans son rapport au calife, Yahya avait écrit : "Nous avons inspecté la maison, nous n'avons trouvé que plusieurs exemplaires du Coran, des recueils de prières ou des livres scientifiques."
L'Imam Hadi et son fils, le jeune Imam Hassan al-Askari, (que la paix divine soit sur eux), ont quitté ainsi Médine pour se rendre à Samarra, siège du pouvoir du calife abbasside Motevakkel. Au lendemain de leur arrivée à Samarra, le calife a invité Imam Hadi à sa cour. Le calife et ses hommes ont rendu hommage au vénéré Imam Hadi, (que la paix divine soit sur lui), et ils les ont accueilli avec un très grand respect. Mais cela n'était qu'une façade.
Motevakkel avait planifié, en réalité, un complot politique pour cacher sa grande animosité contre l'Imam Hadi, (que la paix divine soit sur lui), et contre tous les chiites. Le calife abbasside a obligé l'Imam Hadi de s'installer dans sa cour à Samarra, pour que les hommes du calife puissent contrôler de près toutes ses activités ainsi que celles des membres de sa famille.

 
Source :
http://portal.tebyan.net/Portal/Cultcure/French/Site/shiehir/CategoryID/8934/CaseID/41679/71243.aspx