Message de l'administrateur de l'Astan Quds-e Razavi à l'occasion du début de l'année 1399
Vendredi , 03/20/2020 - 06:05
Message de l'administrateur de l'Astan Quds-e Razavi à l'occasion du début de l'année 1399
Dans un message, l'administrateur de l'Astan Quds-e Razavi, a présenté ses condoléances à l'occasion de l'anniversaire du martyre de l'Imam Kazem (as), et ses félicitations à l'arrivée du nouvel an (Norouz), à la nation iranienne.

L'Hodjat ol-islam Ahmed Marwi dans son message du nouvel an, a déclaré : « La décision amère et extrêmement difficile de mettre en place des restrictions temporaires à la visite pieuse au mausolée de l'Imam Reza (a.s) était sans exagérer, « une coupe de poison » mais nous ne pouvions pas l’éviter et suivant les recommandations des grands érudits et des autorités religieuses (Marja's), nous avons pris cette décision amère pour protéger la vie des chers pèlerins et des invités de l'Imam Réza (a.s). 
Voici le texte intégral du message de l'administrateur de l'Astan Quds-e Razavi
Au nom de Dieu, Le tout miséricordieux, Le très miséricordieux
« Louange à Allah, Seigneur des mondes, Mon Dieu, envoie Tes salutations à Ali ibn Mussa, le Huitième Imam, Toi qui l'a satisfait et par son entremise, a satisfait chacun de tes serviteurs. Envoie Tes salutations à Mussa ibn Ja'far, Ta miséricorde et Tes bénédictions ».  
Je salue le peuple iranien et présente mes condoléances au Seuil sacré du Huitième Imam, puis à tous les musulmans, tous les chiites et tous ceux qui aiment la famille du prophète (as) et ses descendants (paix et bénédictions d'Allah sur eux).
Toi qui transformes les circonstances et les états d'âme, change notre état en le meilleur des états. 
Bonne année à tous nos chers serviteurs et proches. Puisse cette nouvelle année s'accompagner de bénédictions, de spiritualité, de joie et de succès. Notre Eid (arrivée du nouvel an) coïncide avec la fête de Mab’ath, celle du grand Prophète de l'Islam (salut et prière de Dieu sur lui) et grande fête de l'humanité. En ce moment et en ce jour, les êtres humains ont plus que jamais, besoin des enseignements éclairés du Prophète (que la paix soit sur lui) et de la direction des Imams (paix et salut sur eux), et nous espérons que nous faisons tous partie de la communauté du Prophète de l'Islam (Salut et prière de Dieu sur lui) et sommes les disciples des descendants infaillibles du Prophète. In cha Allah !
L'année qui vient de s'écouler a été à la fois, une année douce et difficile. Les inondations dévastatrices survenues l'année dernière, et la mort en martyr de Hadj Qassem Soleimani, grand commandant de l'islam, ont été les douleurs de l'année dernière mais ont fait naitre des beautés avec la présence responsable et engagée de toutes les couches de la population et la présence active du peuple lors des inondations, et les soins aux personnes qui avaient souffert. Cette empathie, cette sincérité et cette gentillesse sont très précieuses.
La participation du peuple aux funérailles du grand commandant de l'islam, Hadj Qassem Soleimani, qui était unique dans l'Histoire de l'humanité, a été un des évènements importants de cette année et maintenant, nous sommes confrontés à la réalité amère et à ce virus qui a envahi le monde entier et dont nous n'avons pu non plus échapper.
Des médecins et des infirmières dévouées ont perdu la vie dans ce drame, mais les sacrifices de notre personnel médical, des médecins et des infirmières constituent les côtés positifs de cet évènement.
Nous avons également connu de tristes évènements dans la ville sainte de Machhad, ville de Hazrat Reza (a.s). Aujourd'hui, nous aurions dû accueillir des millions de pèlerins dans son sanctuaire. L'année dernière, ce même jour, il y avait des millions de pèlerins dans la cour et dans le sanctuaire de l'Imam Reza (a.s), auxquels nous rendions service mais cette année, nous sommes privés de leur présence. Chaque année, en particulier au cours de ces 30 dernières années, le Guide suprême de la révolution venait à Machhad et prononçait un grand et important discours mais cette année, nous sommes privés de cette faveur. Le plus amer, dans cette situation aujourd'hui, a été la suspension des pèlerinages au mausolée, décision terrible et difficile à prendre.
Nous avions l'habitude d'adresser nos salutations (à l’Imam) en ces termes : ''Salut à toi qui est loin de ton pays'' mais nous n'avions jamais ressenti cet éloignement jusqu'à aujourd’hui où les cours du mausolée sont vides. Nous ressentons maintenant la solitude de ''l'Imam loin de sa terre'', bien que les cœurs purs de millions d’amoureux des Ahl ul Bayt (paix et salut sur eux) tournent autour de son mausolée sans que les gens ne soient présents. C’était une décision très difficile et lourde, et sans exagération, c’était comme boire une coupe de poison. Mais nous n’avions pas d’autre choix.
Nous ne pouvions pas empêcher cela. Notre devoir légal et juridique nous obligeait de suivre les conseils des érudits et des autorités religieuses (Marja's), de protéger la vie des chers pèlerins et invités de l'Imam Reza (a.s), et de prendre cette décision pénible.
Nous demandons pardon à tous les chers pèlerins et les chers voisins, aux chers compatriotes et à tous les amoureux des Ahl al-Bayt (la paix soit sur eux) et de l'Imam Reza (a.s), et à vous qui vouliez commencer cette nouvelle année comme les années précédentes.
Nous avons pris cette décision amère pour votre santé et je dois remercier l'honorable représentant du Guide suprême dans la province, les grands érudits du Khorasan et de Machhad et le peuple cher, compréhensif et perspicace de Machhad et de notre pays, qui ont collaboré avec nous et qui n'ont pas rendu cette coupe de poison plus amère. 
Je m’incline vraiment devant cette perspicacité et cette compréhension des religieux respectés et des gens. Comme l'Imam Ali (a.s) a dit : « Sauf les hommes de savoir et les gens patients portent cette science ». Nous rendons hommage à cette patience et cette perspicacité, et nous inclinons devant vous. Que par la grâce de Dieu et les bénédictions du Huitième Imam, cette calamité quitte notre nation et les autres pays, afin que ces restrictions au pèlerinage soient suspendues, que dans les plus brefs délais, les possibilités du pèlerinage soient procurées à tous les amoureux et dévots des Ahl al Bayt (salut et paix sur eux), et que nous puissions de nouveau rendre service aux pèlerins.
 

Source :
Mots clés :