Cette année, faisons revivre les enseignements de l'Imam Hossein (salut de Dieu soit sur lui) en prenant soin des nécessiteux
Vendredi , 08/21/2020 - 13:48
Cette année, faisons revivre les enseignements de l'Imam Hossein (salut de Dieu soit sur lui) en prenant soin des nécessiteux
« Cette année, au mois de Muharram, nous allons faire revivre les enseignements d'Aba Abdullah (AS) dans le cadre de l'entraide et des soins aux nécessiteux », a déclaré l'administrateur de l'Astan Quds-e Razavi.

Selon Astan News, l’Hodjat-ol-Islam Ahmad Marvi dans la soirée du jeudi 20 août 2020, dernier jour du mois de Dhu al-Hidjah et veille du premier jour du mois de Muharram, lors de la cérémonie du ''Rituel traditionnel d’ouverture du deuil'' qui a eu lieu dans le respect des mesures d’hygiène en présence d'un nombre limité de serviteurs et de pèlerins, dans la cour Enghelab islami, soulignant les restrictions en raison de l'épidémie du Covide-19, a déclaré : 
« Malheureusement, il existe des restrictions cette année, au pèlerinage de l'Imam Reza (as), dans les lieux saints, pour les associations religieuses et les cérémonies de lecture des chants de deuil (rituel iranien pour deuil de Muharram), qui ont vraiment peiné les gens qui éprouvent un grand amour pour les Ahl al-Bayt (salut et prière de Dieu sur eux), dans ces circonstances très difficiles et douloureuses. Le muharram de cette année et les restrictions concernant la tenue des cérémonies religieuses, ont redoublé le chagrin et la tristesse des amis des gens de la Maison du Prophète (salut et prière de Dieu soit sur lui). Mais les amoureux de l'Imam Hussein (as) doivent faire attention de ne pas permettre aux méchants de dire que le deuil des musulmans et des chiites manque de rationalité. L'islam est une religion de logique et de rationalité, j'insiste sur le respect des règles sanitaires essentielles lors de la tenue des cérémonies de deuil qui doivent être organisées avec passion et émotion, et cela est possible et réalisable. Les personnes malveillantes ne doivent pas se permettre de créer un fossé « entre religion et raison », car il y a des gens qui cherchent à créer cette dualité. Les amoureux d'Aba Abdullah (as) doivent être prudents et ne pas permettre à ces gens malveillants de créer un fossé entre l’amour de Hossein (as) et la santé. Le mois de Muharram cette année, doit être un mois de deuil dans le respect des conseils sanitaires et de protection de la santé. 
L'Hodjat-ol-islam Marvi a ajouté que l'aide aux nécessiteux et le secours des pauvres étaient des enseignements de la vie de l'Imam Hussein (as) et faisant référence à une parole de l'Imam Hussein (as) selon laquelle les gens qui ont besoin de vous, sont des messagers de Dieu pour vous, a déclaré : « Au mois de Muharram de cette année, le mouvement d'aide et de secours aux familles respectables qui avaient un emploi et n'ont jamais tendu la main, et qui ont subi des préjudices et des problèmes économiques après l'épidémie du Covid-19, fait partie de la culture d'Aba Abdullah (as) dans le soin aux nécessiteux. Aider les nécessiteux est une des leçons de l'école d'Aba Abdullah (as). Chaque personne pauvre et dans le besoin qui venait à Médine et tendait la main, était conduite à la maison de l'Imam Hassan (as) et de l'Imam Hussein (as), et repartait les mains pleines. Au sujet des associations religieuses qui ne peuvent peut-être pas offrir des repas cette année comme les années précédentes, la voie n'est pas fermée. Ces associations au lieu de repas, peuvent offrir des produits alimentaires et des produits d'hygiène, sous le drapeau d'Aba Abdullah (as), aux nécessiteux ». 
L'Hodjat-ol-islam Marvi a déclaré qu'Achoura était une école et un mouvement perpétuel dans toute l'Histoire, et a ajouté : « Achoura n'est pas un événement amer qui s’est produit à un moment donné de l'histoire et s’est terminé. Achoura est un mouvement vivant, éternel et inspirateur, et un guide pour tous ceux qui recherchent la justice. Achoura est un symbole de vérité et de liberté pour tous les combattants et les djihadistes du chemin de la vérité, est un guide, un modèle et un exemple unique et significatif pour tous ceux qui défendent la dignité humaine et recherchent le bonheur éternel. La responsabilité des croyants, des amoureux du sanctuaire sacré d'Aba Abdullah Al-Hussein (as) dans la préservation du grand et précieux héritage d'Achoura, est très sérieuse. Ils doivent protéger la culture et les enseignements éclairants et vivifiants d'Achoura. La lutte contre l'ignorance, la connaissance de l'ennemi, le courage dans les décisions difficiles et essentielles, la résistance aux tyrans et aux Omeyyades de notre époque, sont les messages centraux du mouvement de l'Imam Hussein (as). Les cercles et les associations de deuil ainsi que les rassemblements de lecture des chants funèbres doivent être des réunions de compréhension, et les émotions qu’ils suscitent doivent être accompagnées de perspicacité et de connaissance de l'école de l'Imam Hossein (as) ».  
L'administrateur de l'Astan Quds-e Razavi, a ajouté qu’il fallait organiser les cérémonies de deuil d'Aba Abdullah (as) chaque année plus passionnément et plus largement que l'année précédente, et a indiqué : « Dans les cérémonies de deuil d'Achoura, l’amour de l’Imam Hossein (as) doit s'accompagner d’une compréhension profonde des enseignements de l'école de l'Imam Hossein (as). Nous ne devons pas nous contenter de sentiments et de passions éphémères. Achoura apporte un message, et nous devons transmettre ce message vivifiant d'Aba Abdullah (as) à la nouvelle génération lors des cérémonies de deuil. La vie et le comportement des amoureux de l’Imam Hossein (as) qui célèbrent ces cérémonies, doivent être le reflet des enseignements de l’Imam Hossein (as) et d'Achoura. L'Imam Hussein (as) est le créateur d'Achoura et en a donné la meilleure définition à ses dévoués et à ses fidèles. L'Imam Hussein (as) dans son testament, adressé à Muhammad ibn Hanafiyah, a déclaré : « Je me suis soulevé contre Yazid pour réformer la nation de mon grand-père, exhorter les gens au bien et leur interdire le mal ».
L'Hodjat ol islam Marvi a souligné qu'Aba Abdullah (as) s'était insurgé pour corriger aussi les fausses croyances qui étaient apparues dans la société, et a déclaré : « Quelle turpitude et quelle déviation pires que l'Islam à l'époque des Omeyyades qui ont remplacé l'Islam du prophète et de l’Imam Ali (as). L'Imam Hussein (as) a créé l’évènement de Karbala pour lutter contre ces déviations du gouvernement des Omeyyades qui profitaient de l'ignorance du peuple. C'est l'ignorance du peuple qui a placé Muawiya sur le trône et c'est la même ignorance qui a assassiné l'Imam Hossein (as) le jour d'Achoura. Un des principaux objectifs du soulèvement de l'Imam Hussein (as) était de corriger les pensées et les idées de la société, et d’effacer les fausses croyances qui avaient été propagées dans l'esprit du peuple, au fil des ans, et à la suite desquelles Yazid, fils de Muawiya, s’était présenté comme le successeur du Messager de Dieu (as). L'Imam Hossein (as) s'est insurgé contre les Omeyyades pour sauver le peuple de l'ignorance et de la confusion qui avaient causé la déviation de l'islam, et réformer la société. Ici une question se pose : Avec l'enterrement de Yazid et la fin des Omeyyades, est-ce que le courant antireligieux et anti-islamique a disparu ou subsiste-t-il encore ? La réponse est que le message d’Aba Abdullah (as) doit nous aider à comprendre qui est le représentant de l'islam omeyyade à notre époque, pourquoi Achoura s'est produit, quel est notre devoir aujourd'hui, et ce que devons faire pour suivre le chemin de l'Imam Hossein (as) et devenir un de ses compagnons ». 
 

Source :