Trente ans d'efforts artistiques : Carrelage de 80 000 mètres carrés de la cour et de la salle du sanctuaire sacré de l'Imam Reza (Razavi)
Dimanche , 12/13/2020 - 9:59
Holy shrine shines after three decades of artistic work
Le sanctuaire de l’Imam Reza (as) est un chef-d'œuvre d'architecture en Iran et dans le monde. C'est une déclaration que répètent de nombreux pèlerins et voisins du mausolée sacré, en particulier les visiteurs étrangers, lorsqu'ils quittent le sanctuaire.

Mais qu'y a-t-il derrière cette architecture magnifique et ce chef-d'œuvre architectural ?
Certes, une grande partie de l'architecture actuelle de la cour de l'Imam Reza (as) date des siècles passés mais une partie est due à des restaurations continues effectuées par des artistes modernes.
La Société d'architecture du mausolée est responsable d'une partie de ce travail et chargée également du carrelage et des travaux en bois du sanctuaire sacré.
Au cours des 30 dernières années, une action continue a été menée dans ce sens, et une partie de l'attraction des cours et des porches du sanctuaire, est le résultat de cette tâche méticuleuse. 
Mohammad Javad Tabasi, directeur de la Société d'architecture a déclaré à ce propos : « Cette société essaye de donner un sentiment de calme aux pèlerins, en utilisant toutes sortes de mosaïques et des motifs attrayants, afin qu'ils profitent des effets artistiques du sanctuaire. Dans le domaine du carrelage, de nombreux maîtres ont travaillé ces dernières années, comme les défunts Hadji Agha Elhamnia, Hadj Agha Khani et Hadj Hossein Erfanian qui étaient les anciens architectes de l'Astan Qods-e Razavi, et avec d'autres maitres, ont aussi œuvré pour l'embellissement des façades. 
Des stagiaires participent à cette entreprise, avec plus de 150 spécialistes en marqueterie et des charpentiers qualifiés, couverts par cette Société et spécialisés dans le domaine de l'architecture islamique. Plus de 70% d'entre eux ont commencé dans cette profession dans les années 90, pour poursuivre la voie des grands maîtres. La plupart travaillent en état de pureté après avoir fait les ablutions rituelles. Nous avons actuellement, des projets spéciaux étant donné les restrictions dues à l’épidémie de Corona, pour les portes à l'intérieur du sanctuaire, et les salles environnantes du Dar al-Dhikr, Dar al-Ziafeh et Hatem Khani, qui n’ont pas été rénovées depuis environ 50 ans. Par conséquent, en profitant de ces jours de confinement, toutes les portes ont été réparées et repeintes pour le plaisir des pèlerins qui entreront dans les salles centrales du sanctuaire, dans l’avenir. Les opérations du sanctuaire et des salles environnantes sont presque terminées, et le mois dernier, les portes qui donnent sur les cours ont été réparées. Nous avons préparé et envoyé des pièces en bois pour la salle « Hazrat Zahra (salut de Dieu sur elle) » à Najaf, par le biais de cette société. Au cours des trois dernières années, plus d'un millier de portes et de fenêtres ont été installées dans les salles et la cour « Hazrat Zahra (salut de Dieu sur elle) » à Najaf. L'entreprise est prête à engager les personnes spécialisées dans ce domaine et pour leur formation, organise des ateliers à la périphérie de la ville ».  
 

Mots clés :