Tenue de quatre réunions sur les seuils sacrés et les sanctuaires de l'Iran islamique
Vendredi , 02/05/2021 - 7:50
Tenue de quatre réunions sur les seuils sacrés et les sanctuaires de l'Iran islamique
La quatrième réunion des seuils et des sanctuaires sacrés de l'Iran islamique s'est tenue dans le sanctuaire sacré de l’Imam Reza (as), en présence d'administrateurs de ces sites religieux, dans la ville sainte de Machhad.

L'administrateur de l'Astan Quds-e Razavi, l'Hodjat ol islam Marvi, tout en commémorant l'arrivée des jours de Fajr (les dix jours précédant la victoire de la Révolution islamique), a qualifié le sanctuaire sacré de centre de propagation et de promotion des enseignements purs de l'islam, et a déclaré : « Les gens considèrent en général les lieux saints comme des bases religieuses pour l'augmentation des connaissances théologiques. En planifiant, en concevant et en créant des opportunités, cette demande du peuple doit trouver une réponse satisfaisante et les lieux saints doivent jouer un rôle efficace dans l'éducation religieuse de la jeune génération. Le Guide suprême de la Révolution était satisfait de la coordination et des activités des lieux saints depuis l’épidémie de coronavirus, attaqués par les ennemis de la religion et de la spiritualité, ce qui est une source de fierté pour les responsables des lieux saints. Le but des administrateurs des seuils sacrés en plus de la fourniture de services aux pèlerins, est l'accomplissement d’un pèlerinage hautement spirituel. L'un des enjeux est le développement des services. Les pèlerins devraient bénéficier de services culturels, sociaux et éducatifs, et sentir que les administrateurs sont préoccupés par leur bien-être et leurs problèmes dans le domaine religieux. Les responsables des lieux saints d'Irak n'ont pas pu participer à cette réunion en raison des instructions sanitaires pendant l’épidémie de coronavirus, et nous espérons les accueillir dans ce seuil sacré, après la pandémie.
Nécessité d’une synergie entre les lieux saints dans le domaine de la récitation et du commentaire coranique
Lors de cette réunion, l'administrateur du sanctuaire d’Ahmad Ibn Musa Al-Kadhim (Shahcheragh), l'Hodjat ol Islam Lotfollah Dejkam a déclaré : « Les sanctuaires sacrés doivent coopérer dans le domaine de la récitation et du commentaire coranique. Dans le mouvement d'enseignement du Coran, les seuils sacrés peuvent jouer un rôle actif. Grâce à la République islamique, le mouvement d'enseignement du Coran se fait en différentes parties, mais ce que les seuils sacrés peuvent faire est de coordonner ces centres. Nous devons connaitre les raisons pour lesquelles les gens ne récitent pas assez le Coran et les l'éliminer, et les lieux saints doivent agir en harmonie dans ces domaines.
La solidarité des lieux saints est le problème des ennemis
L'administrateur du mausolée d’Hazrat Masoumeh (salut de Dieu sur elle), l'Ayatollah Seyed Mohammad Sa’idi, a souligné que les divisions profitent aux ennemis et a déclaré : "Aujourd'hui, la solidarité des lieux saints est une épine dans l’œil de l’ennemi. Les affaires progressent lorsque tous les groupes travaillent ensemble. Le rôle du peuple est irremplaçable dans tous les mouvements et programmes, et la Révolution islamique a été la manifestation la plus importante de cette coopération et de cette approche centrée sur le peuple. Notre révolution islamique nous guide dans tous nos actes et entreprises. Le guide suprême a précisé également que nous devions travailler en harmonie. Si les gens sont séparés du processus de travail d'une manière ou d'une autre, la Révolution n'atteindra pas ses objectifs.
Utiliser l'art pour le rappel de l'imam du Temps (que Dieu hâte sa venue)
L'administrateur du seuil sacré d’Hazrat Abdolazim Hassani (as), l'ayatollah Mohammad Mohammadi Reyshahri, a souligné la nécessité de coordonner les activités du sanctuaire sacré et a déclaré : « L’objectif des seuils sacrés est de préparer les bases de la formation du gouvernement mondial d’Hazrat Mahdi (a.s) et nous devons mettre en relief cette question. Les outils artistiques doivent être utilisés et la mémoire et le nom d’Hazrat Mahdi (as) doivent être constamment présents dans les seuils sacrés. Cette mondialisation de l'islam nécessite la participation des artistes afin que le souvenir et les bénédictions de l'Imam Mahdi (as) soient présents dans toutes les activités des sanctuaires sacrés.